5 terribles insectes prédateurs

Nous sommes habitués à voir les insectes comme des proies. Tout le monde en mange, les oiseaux, les araignées et même maintenant les humains. Mais il y a aussi des prédateurs parmi les insectes et certains d’entre eux sont parmi les tueurs les plus parfaits de la nature. Je vous propose de découvrir dix insectes prédateurs parmi les plus redoutables … et heureusement qu’ils ne sont pas de grandes tailles !

 

Asilidae  ou les mouches à toison1) Asilidae ou les mouches à toison
Nous sommes tous familiers avec la mouche de la maison, qui se nourrit de matière organique en décomposition (entre autres choses dégoûtantes) et elle est à peu près aussi inoffensive pour les autres insectes. Cependant, il y a environ 120000 espèces de mouches dans le monde (dont beaucoup sont encore à découvrir) et certaines d’entre elle sont de véritables prédateurs. Les asilidés ou mouches à toison sont parmi celles-ci, elles ont une vue extrêmement tranchantes et peuvent voler à haute vitesse pour capturer d’autres insectes dans les airs. Elles les poignarde avec des pièces buccales (proboscis) qui injectent un venin neurotoxique puissant et des sucs digestifs dans la victime, afin de liquéfier ses entrailles, qu’elle n’a plus qu’à aspirer…
Grâce à cette arme redoutable et dévastatrice et à sa vitesse d’attaque, pas même les guêpes, les abeilles ou les araignées dans leurs toiles sont à l’abri de ces tueuses aériennes. Le venin de cette mouche est généralement inoffensif pour les humains, mais elles peuvent affliger une morsure extrêmement douloureuse.

Scorpion d'eauLe scorpion d’eau
Malgré leur apparence redoutable et leur nom, les scorpions d’eau sont effectivement des insectes, appartenant au groupe des hémiptères et ils complètement inoffensifs pour les humains. Cependant, ils sont le fléau de petits animaux aquatiques qu’ils capturent avec leurs fortes pattes modifiées. Les scorpions d’eau sont en quelque sorte l’équivalent chez l’insecte du crocodile. Ils sont des prédateurs lents placés en embuscade qui accroche tout petit animal qui se rapproche, la plupart du temps, ils se nourrissent d’autres insectes aquatiques tels que les larves de moustiques et coléoptères, mais ils ont été connus pour manger de petits poissons et des grenouilles de temps en temps.
Bien qu’ils aient des ailes, leurs muscles de vol sont peu développés et ils volent rarement, généralement lorsque les étangs ou les lacs commencent à se tarir et qu’ils doivent trouver une nouvelle résidence. En ce qui concerne la longue queue à l’extrémité de l’abdomen, elle est en fait un tube de respiration, comme un tuba, le scorpion d’eau l’utilise pour recueillir l’oxygène de la surface et peut ensuite rester sous l’eau jusqu’à une demi-heure avant de devoir à nouveau respirer.



Arachnocampa luminosa3) L’Arachnocampa luminosa
L’arachnocampa est une sorte de moucheron endémique de Nouvelle-Zélande, pour un adulte, son seul but dans la vie est de s’accoupler et il ne se nourrit pas du tout. Cependant, les larves sont des prédateurs accomplis avec une méthode de chasse des plus inhabituelle, qui donne son nom l’animal (Arachnocampa signifie «ver d’araignée »). Elles vivent habituellement dans le plafond des grottes isolées, sombres, loin des courants de vent et la lumière du soleil. Les larves tissent un nid de soie (produit par elles-mêmes) et accrochent plusieurs fils de soie à partir du plafond de la grotte, autour du nid.
Chacun de ces fils est recouvert par des gouttelettes de mucus collant, parfois chargé de venin. La larve Arachnocampa peut briller comme une luciole, ce qui attire les insectes volants tels que des papillons de nuit vers les fils collants et une fin horrible. Une fois que l’infortuné insecte est attrapé, les larves atténuent leur éclat, puis tirent le fil de soie et commencent à se nourrir avec voracité sur la proie enchevêtré…

La Cicindèle champêtre4) La Cicindèle champêtre
Tout le monde sait que le prédateur terrestre le plus rapide est le guépard, qui peut atteindre des vitesses de 115 km par heure. Comparé à cela,la Cicindèle peut paraitre lente avec sa vitesse de 8 km par heure mais si nous prenons en compte sa taille, c’est en fait l’animal le plus rapide du monde ! Si nous pouvions courir aussi vite que la Cicindèle champêtre, proportionnellement à notre taille, nous pourrions atteindre une vitesse de près de 500 km par heure ! Cette vitesse est si extrême que l’insecte oit arrêter sa course constamment pour localiser sa proie car ses yeux sont incapables de traiter l’information visuelle à cette grande vitesse.
Ces coléoptères se nourrissent surtout de petit animal qu’ils peuvent maîtriser, ils chassent principalement sur terre, mais sont aussi qualifiés pour attraper d’autres insectes dans l’air. Leurs mandibules acérées peuvent facilement couper les membres et les parties du corps d’autres insectes, parfois plus gros que l’insecte lui même. Il existe de nombreuses espèces de cicindèle et elles sont parmi les insectes prédateurs les plus abondants, étant extrêmement utiles à l’homme, car elles aident lutter contre les ravageurs. Les larves de ces insectes sont également de redoutables prédateurs, mais au lieu de chasser leurs proies, elles préfèrent attendre en embuscade, cachées sous terre et capturer un insecte passant avec leurs énormes mâchoires.



fourmilions5) Les fourmilions

Les fourmilions (Myrmeleontidae) adultes ressemble un peu à des libellules et bien que certaines espèces chassent les insectes volants plus petits, la plupart d’entre elles préfèrent se nourrir de pollen et de nectar. Par contre, les larves de fourmilions sont des prédateurs d’insectes mortels et tout comme l’Arachnocampa, elles ont développé le truc le plus incroyable pour capturer leurs proies. Elles vivent dans des endroits sablonneux, où elles creusent une fosse en forme d’entonnoir, intelligemment conçu de sorte qu’aucun insecte ne peut grimper ses parois abruptes. La larve s’enfonce ensuite dans le fond de la fosse. Chaque fois qu un insecte malheureux (généralement une fourmi) passe sur le bord de la fosse, le sable s’effondre et la victime tombe au fond directement dans les mâchoires meurtrières de la larve de fourmilion.
Parfois, une fourmi arrive à échapper à la larve et tente d’escalader les murs de la fosse, dans ce cas, la larve a un autre tour dans son sac, elle jette des jets de sable vers la fourmi, de sorte qu’elle retombe dans le fond de la fosse. Une fois que la larve a attrapé sa proie, elle suce son fluide corporel avec des dents comme un projection de sa mâchoire, puis jette la carcasse sèche, hors de la fosse.

Both comments and pings are currently closed.


Comments are closed.

Design By Limace