Les insectes

Des fleurs vont être plantées le long des routes pour les abeilles

abeille fleurDes fleurs vont être plantées le long de certaines routes de France pour protéger les abeilles butineuses en déclin, une expérimentation qui pourrait être étendue par la suite à l’ensemble du réseau routier, a annoncé mardi le ministère du Développement durable.

« Au printemps 2010, des espèces végétales mellifères vont ainsi être semées sur plus de 250 kilomètres d’accotements routiers afin d’offrir aux abeilles de nouvelles ressources florales pour leur alimentation », ont indiqué Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports et Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie, dans un communiqué.

Cette expérimentation sera évaluée pendant trois ans -intensité du butinage, analyse du miel, composition des pollens- afin d’apprécier l’efficacité de la démarche.

Au terme de cette expérimentation, l’objectif est d’étendre le dispositif à l’ensemble du réseau routier national non concédé (environ 12.000 km). Les connaissances acquises pourront aussi être mises à la disposition des autres gestionnaires de réseaux routiers (sociétés d’autoroutes, collectivités territoriales) qui souhaiteraient se lancer dans une démarche similaire.

« Plus de 35% de nos ressources alimentaires proviennent aujourd’hui des insectes pollinisateurs comme les abeilles. Les protéger c’est aussi assurer notre survie », indique Chantal Jouanno.

Pour Dominique Bussereau, l’objectif est de « réduire les impacts environnementaux des infrastructures routières ».

Depuis dix ans, les colonies d’abeilles enregistrent des pertes très importantes. Leur taux de mortalité, qui normalement ne doit pas dépasser 5%, peut atteindre dans certaines régions du monde 40%, voire 80% dans les cas extrêmes.

Les causes sont multiples, selon les experts, qui citent les virus, les maladies, les pesticides et l’agriculture intensive.

Source : AFP

Une réflexion au sujet de “Des fleurs vont être plantées le long des routes pour les abeilles

  1. BERNARD

    Bonjour,
    Je faisais bien rire tout le monde, responsables communaux y compris, quand je disais, depuis des décennies, qu’il ne fallait pas couper et passer à la broyeuse la flore des bords de routes, de chemins,etc.
    Mieux vaut tard que jamais !
    Cordialement